s Officium Defunctorum – Collegium Vocale Gent

Directeur artistique
PHILIPPE HERREWEGHE

02/11/2011 — 19:15
Karmelietenkerk | Gent | BE

p. *Tomás Luis de Victoria*  (ca.1548-1611)
O Domine Jesu Christi _a6
_ Domine, non sum dignus _a4
_ Salve regina _a6
_ Vadam et circuibo civitatem _a6
_ —
Officium Defunctorum 1605
cum sex vocibus

p. Collegium Vocale Gent
Philippe Herreweghe

Officium Defunctorum

%Contrairement à son meilleur ami et compatriote Francisco Guerrero (1528-1599), le compositeur espagnol Tomás Luis de Victoria (1548-1611) est très actif à l’étranger. Durant plus de vingt ans, il occupe à Rome un poste de chanteur et de maître de chapelle dans le célèbre _Collegio Germanico_ et dans différentes églises importantes. De plus, il est parvenu à éditer l’ensemble de son œuvre (exclusivement sacrée) en onze volumes luxueux et à la diffuser. Grâce à ce succès, le compositeur rentre au pays en 1587 pour y mener une vie plus tranquille au Monasterio de las Descalzas de Santa Clara. En tant que vicaire et maestro di cappella de l’impératrice Marie d’Autriche (veuve de Maximilien II), frère de Philippe II, il écrit en février 1603 à l’occasion de son décès une messe de requiem à six voix. Ce chef-d’œuvre sera exécuté deux mois plus tard lors d’une très grande fête de commémoration célébrée à l’Église des Saints Jean et Paul de Madrid. Il sera même imprimé en 1605. L’intensité mystique, obtenue par des moyens musicaux d’une extrême simplicité, fait de cet _officium defunctorum_ un sommet musical absolu du Siècle d’Or espagnol.%