s Missa solemnis – Collegium Vocale Gent

Collegium Vocale Gent

Directeur artistique
PHILIPPE HERREWEGHE

14/11/2011 — 19:00
Théâtre des Champs-Élysées | Paris | BE

p. *Ludwig van BEETHOVEN * (1770-1827)
Missa Solemnis op.123

Marlis Petersen  _sopraan
_ Gerhild Romberger  _mezzo
_ Benjamin Hullet  _tenor
_ Simon Kirkbride  _bas
_
Collegium Vocale Gent&Accademia Chigiana Siena
Orchestre des Champs Elysées
Philippe Herreweghe


Missa solemnis

Ce fut Ludwig van Beethoven (1770-1827) lui-même qui à la fin de sa vie, considérait sa _Missa solemnis_ op. 123 comme étant sa meilleure composition. Sa monumentale messe de concert n’a jamais réussi à être aussi populaire que bon nombre des symphonies ou sonates, mais elle montre un Beethoven au sommet de son activité créative. Pendant cinq ans, entre 1818 et 1823, il s’acharna sur ce qu’on appelle parfois sa composition la plus atypique. Dans cette ‘symphonie avec accompagnement de chœur’, il manque ce qui caractérise tellement Beethoven: un développement complexe des thèmes musicaux. Au lieu de cela, le compositeur, consciemment ou non, utilise des techniques typiques des polyphonistes comme Josquin Desprez, Palestrina ou même Ockeghem. Le résultat en est une confession de foi hermétique mais très personnelle qui, abstraction faite du contexte, témoigne d’un sentiment religieux unique et universel. %À cause de sa complexité notoire et de son degré de difficulté technique, le chef d’orchestre britannique John Eliot Gardiner a un jour considéré cette œuvre comme étant « l’équivalent pour chœur de l’ascension du Mont Everest, mais sans masque à oxygène ! »% %%